Formation Infrastructure as Code : définition, avantages et fonctionnement de base de l’approche IaC

Une infrastructure en tant que code (Infrastructure as Code) est un infrastructure informatique virtuelle qui peut être créée, configurée et approvisionnée automatiquement via un fichier de code à la place d’actions manuelles.

Cette approche de la gestion des infrastructures est une des composants clés de DevOps et offre de grands avantages aux équipes des entreprises spécialisées dans la création de systèmes informatiques.

Dans cet article, découvrez les avantages et les principes de base de l’Infrastructure as Code.

 

L’Infrastructure as Code (IaC) automatise la création des ressources

 

Le fonctionnement de l'approche I'IaC

Le provisioning est une part importante de la création d’un logiciel, un système d’information ou d’une application.

Il s’agit de fournir le ressources nécessaires au déploiement des applications web.

Le but de l’approche Infrastructure as Code (IaC) est d’optimiser ce temps pour que le provisioning soit plus rapide et plus efficace.

L’approche IaC concerne la gestion des infrastructures (réseaux, machines virtuelles sur AWS, bases de données MySQL, conteneurs, etc) utilisée dans le développement de logiciels d’u et d’applications. Grâce à la virtualisation des ressources permise par le Cloud, il est possible de l’appliquer sans coûts pharaoniques pour les entreprises.

Il s’agit d’une approche fondée sur les principes de DevOps : automatisation, synergie, livraison continue…

On part du principe que si le même code génère toujours les mêmes résultats à chaque fois qu’il est appliqué. Un modèle Infrastructure as Code créé le même environnement de développement à chaque fois qu’il est exécuté.

Dans un modèle IaC, les infrastructures sont créées automatiquement via des scripts et des fichiers de configuration au lieu d’être paramétrées manuellement.

Elles sont donc désormais créés, gérés et approvisionnés par du code.

L’infrastructure en tant que code est une pratique clé de l’approche DevOps et fonctionne de pair avec la livraison continue.

Cette approche vient résoudre le problème de la dérive des environnements de production dans les entreprises spécialisées dans la création d’applications et de systèmes informatiques.

Dans un modèle IaC, les infrastructures sont créées automatiquement via des scripts et des fichiers de configuration au lieu d’être paramétrées manuellement. Elles sont donc désormais créés, gérés et approvisionnés par du code.

 

La gestion des infrastructures sans IaC

 

Sans IaC, les différents environnements de déploiement changent avec le temps et leur configuration varie pour devenir unique: c’est la dérive des environnements.

Cette dérive et cette spécification progressive des configurations utilisées dans le déploiement des applications peut amener à des erreurs, des bugs et des problèmes.

La maintenance des environnements et la résolution des conflits entre eux coûte des ressources humaines et du temps aux équipes de déploiement. De plus, les modifications manuelles nécessaires à cette maintenance sont difficiles à suivre et peuvent être eux-mêmes la source de conflits entre ressources dans le futur.

 

Le principe fondamental d’idempotence

 

L’un des principes fondamentaux de l’approche Infrastructure as Code est pensé pour résoudre les conflits entre environnements : l’idempotence.

L’idempotence, c’est le fait qu’une commande de déploiement va toujours configurer l’environnement cible de la même manière soit en :

  • configurant l’environnement existant de manière automatique
  • ou en recréant un nouvel environnement de déploiement

Dans une approche IaC déclarative, le script de configuration décrit l’état dans lequel l’environnement de production doit se trouver, sans prendre en compte les étapes pour arriver à cet état. Le système fait en sorte que l’infrastructure atteigne l’état voulu.

Dans une approche IaC impérative, le fichier de configuration définit les commandes et les étapes nécessaires pour que l’environnement parvienne à l’état désiré. Le système réalise les commandes indiquées.

Dans les deux approches, l’infrastructure définie grâce au code est configurée dans un template.

En utilisant IaC, les équipes DevOps modifient simplement la configuration et la description du modèle source qui sera configuré ou créé. En d’autres termes, elles modifient la source et non plus les cibles.

Cela offre aux équipes de déploiement un gain de temps dans la gestion et la maintenance des environnements de production et un meilleur suivi des actions manuelles réalisées.

 

Les avantages de l’Infrastructure as Code (IaC)

 

Les avantages de l'Infrastructure as Code

En utilisant l’approche Infrastructure as Code dans le déploiement de leurs applications, les équipes de développeurs peuvent créer des environnements rapidement et scaler leur production. Elles n’ont plus à les configurer manuellement et peuvent les configurer et les créer de manière automatique.

De plus, les équipes de développement peuvent tester leurs applications dans des environnements similaires à ceux utilisés lors de la production très tôt dans le processus de développement logiciel.

Le code peut être testé sur différents environnements de production de manière fiable sans craindre les problème de dépendances entre ressources ou les conflits dûs à des configurations nécessaires.

En résumé, l’approche IaC permet :

  • de réduire le spectres de causes qui peuvent être à l’origine d’une erreur,
  • de tester les applications en cours de production plus tôt et plus rapidement
  • de les déployer plus rapidement de manière plus fiable.

 

Rapidité et efficience

 

L’approche IaC permet de gérer et de créer d’automatiser la création des ressources nécessaires aux déploiements et à la production d’applications de manière plus rapide. Il peut s’agir de réseaux, de serveurs de bases de données, de comptes utilisateurs ou de différents services.

De plus, une infrastructure en tant que code permet de passer à l’échelle de manière automatique. Par exemple, si de nouvelles bases de données sont nécessaires, elles son crées automatiquement. À l’inverse, celles qui ne sont plus utilisées peuvent aussi être supprimées sans action manuelle.

 

Autonomie et cohérence des processus

 

Les développeurs de logiciels peuvent configurer et créer eux-mêmes un environnement identique à celui de production pour réaliser un test de déploiement ou s’assurer de la qualité de leur code source.

Ainsi, ils n’ont pas à passer par l’équipe opérationnelle pour réaliser des premiers essais et peuvent ainsi gagner du temps dans les premières phases des tests.

Les infrastructures en tant que code permettent donc de réduire la complexité des processus de déploiement et améliorent la rapidité de production grâce à la diminution des temps d’arrêts dans le projet.

 

Responsabilité et suivi

 

Puisque les infrastructures sont configurées grâce à du code, elles peuvent être gérés comme d’autres fichiers de programmation informatique.

Ainsi, on peut plus facilement suivre les différentes version du fichier de configuration des infrastructures et les modifications qui y ont été apportées (qu’est-ce qui a été changé, quand, pourquoi, par qui, etc).

Le suivi des améliorations en est simplifié et amélioré par rapport à un modèle de gestion manuelle des infrastructures.

 

Fonctionnement avec DevOps

 

La gestion et le contrôle des ressources dans un modèle Infrastructure as Code s’intègre pleinement à DevOps.

Grâce à des infrastructures paramétrées via des scripts, les applications peuvent passer par les étapes de contrôle de version, de tests automatiques et d’implémentation du modèle CI/CD (continuous integration / continuous delivery = intégration continue / livraison continue).

De plus, la responsabilité est partagée par les équipes de production et les équipes de déploiement puisque la barrière entre logiciel et infrastructure s’efface progressivement, étant donné que tout est géré par du code.

 

Pourquoi se former à l’Infrastructure as Code (IaC)

 

Se former à l'Infrastructure as Code

Les avantages de l’approche Infrastructure as Code sont grands et séduisants.

Cependant, la mise en œuvre de cette approche de la gestion des ressources nécessite l’utilisation de nouveaux outils. Par exemple, les équipes devront être capables d’utiliser :

  • un système de management des fichiers de configuration
  • un outil d’orchestration du déploiement
  • ou bien encore un logiciel d’automatisation continue comme Ansible.

De plus, les infrastructures sont construites en tant que code et doivent être maintenues via un logiciel de contrôle de sources ou SCM system (source control management) tel que Git.

Les développeurs doivent également être à même de produire un code dont l’exécution est correcte indépendamment de l’infrastructure sur laquelle il s’applique. Ils doivent également avoir une très bonne connaissance des langages utilisés tels que JSON, YAML, Ruby, C++ ou SQL.

Les pratiques doivent également être bien intégrées à tous les niveaux du production et du déploiement des applications au sein de l’entreprise, du DSI au développeur junior, et des différentes équipes impliquées. La mise en place de processus et de critères clairs est impérative pour une gestion de projet efficace.

Sans tout cela, si le code l’indique, on peut arriver à la destruction des infrastructures !

Ainsi, la nécessité d’utiliser de nouveaux outils, le gain de responsabilités de l’équipe de développeurs et le changement de certaines pratiques professionnelles rendent impératif pour les membres des équipes DevOps de suivre une formation Infrastructure as Code.

Sans la maitrise des nouveaux outils et des nouvelles méthodes, les risques d’erreurs et de pannes à différents niveaux sont certains. Par exemple, si un développeur modifie les paramètres d’un ou plusieurs serveurs hors de la configuration servant de modèle.

Une formation à la création et la gestion des infrastructures en tant que code doit leur permettre de maîtriser l’approche et d’être capables d’utiliser tous les outils nécessaires à sa mise en œuvre réelle.

C’est dans ce but que notre workshop Infrastructure as Code composé à 75% de travaux pratiques a été conçu par nos experts en formations professionnelles DevOps à Paris et Toulouse.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez une question ou que vous souhaitez échanger avec l’équipe de notre organisme de formation IT ! 🙂

 


 

Pour en savoir plus sur les infrastructures en tant que code :

  • https://searchitoperations.techtarget.com/definition/Infrastructure-as-Code-IAC
  • https://docs.microsoft.com/en-us/azure/devops/learn/what-is-infrastructure-as-code
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Infrastructure_as_code

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Dans la peau d’un formateur DevOps

Dans la peau d’un formateur DevOps

Retengr, c’est un organisme de formation en hautes technologies mais ce sont aussi et surtout des formatrices et formateurs passionnés par leur métier. Le mois dernier, vous avez été nombreux à apprécier découvrir le témoignage d’Alexia Audevart, une de nos...