Formation en architecture logicielle : pour des systèmes d’information performants et évolutifs

Qu’est-ce que l’architecture logicielle ?

 

L’architecture logicielle, c’est l’agencement de l’ensemble des éléments qui composent une application ou un logiciel et la façon dont ils interagissent ensemble. De cette structure dépendent la stabilité, la scalabilité et la capacité à se transformer du système.

La création de l’architecture d’un logiciel doit donc prendre en compte des enjeux du présent tels que :

  • la sécurité
  • la robustesse
  • les ressources disponibles
  • les équipes de développeurs

Mais elle doit aussi tenir compte des enjeux auxquels le système pourrait faire face dans le futur comme :

  • l’intégration d’une nouvelle fonctionnalité
  • une migration
  • un changement de technologie

L’architecture d’un système doit lui permettre d’évoluer sans avoir à tout refaire au moindre changement. Comme pour l’architecture d’une maison, le plan de base doit permettre de réaliser des ajouts ou des modifications dans le futur. Sans cela, le logiciel risque de ne plus remplir ses fonctionnalités.

L’architecture logicielle ne concerne pas ce que doit faire l’application mais répond à la question ” comment faire ? “.

Toute la difficulté réside dans le fait que l’on ne connaît pas les changements qui pourront être demandés dans le futur au moment de la création de l’architecture. Nos formations professionnelles en architecture logicielles visent ainsi à former les personnes en charge de cette mission à définir l’architecture d’un projet en fonction de ses objectifs.

La définition de l’architecture est vraiment une des pierres angulaires dans la création d’un logiciel. Une architecture inadaptée peut être la source de :

  • failles de sécurité
  • maintenance fastidieuse
  • d’impossibilité à évoluer
  • de bugs récurrents

Pour souligner le rôle primordial de l’architecture dans la création d’un système d’information, Eoin Woods, expert de l’architecture, a déclaré :

L’architecture logicielle est l’ensemble des décisions qui, lorsqu’elles sont mal prises, font que votre projet échoue.

 

Le but de l’architecture logicielle

 

critères architecture logicielle

Les critères de qualité d’une architecture logicielle par SoftFluent

 

De manière schématique, la création de l’architecture d’un logiciel a un objectif : conserver un système d’information robuste, sûr et évolutif.

La structure d’un logiciel doit d’abord s’adapter aux fonctionnalités qu’il doit remplir. La structure des composants du système vise à améliorer :

  • sa qualité
  • son développement
  • sa capacité à évoluer
  • sa maintenance

L’architecte logiciel doit définir la meilleure architecture pour répondre à ces enjeux. En fonction des projets, ces objectifs ne sont pas tous aussi forts les uns que les autres.

Par exemple, dans certains cas, la priorité sera que le logiciel puisse intégrer rapidement de nouvelles fonctionnalités alors que dans d’autres, il faudra choisir une architecture simple pour réduire les coûts de développement.

Au cours de notre formation en architecture logicielle en entreprise, nous apprenons à nos stagiaires à choisir l’architecture la plus cohérente et à l’évaluer en fonction des différents enjeux techniques et économiques.

En effet, la production d’un logiciel n’est pas déconnectée de la réalité économique des entreprises, comme la conception d’une maison n’est pas uniquement une lubie d’architecte ! L’architecture doit à la fois :

  • répondre aux exigences des parties prenantes (décideurs, utilisateurs, développeurs)
  • s’adapter aux contraintes du contexte de production (équipe, délais, ressources, budget, etc)
  • être viable économiquement

Finalement, le rôle de l’architecte est de proposer la structure qui permet de faire se rencontrer des coûts de développement et de maintenance aussi bas que possible (-) et une qualité maximale (+).

La réduction des coûts est permise par la réutilisation des composants et la simplification de la maintenance tandis que la qualité est contrôlée à travers des critères tels que ceux de la norme ISO 9126.

 

Les critères de qualité de l’architecture logicielle

 

La qualité d’un logiciel est évaluée en fonction des critères de qualité listés par la norme Technologies de l’Information : Qualité des produits logiciels. La création de l’architecture d’un système d’information doit viser à obtenir la meilleure qualité possible en fonction de ces différents critères dont les principaux sont les suivants.

  1. Capacité fonctionnelle : le logiciel doit remplir les fonctionnalités qu’il est censé permettre de réaliser.
  2. Fiabilité : il s’agit de l’évaluation de la capacité du système à maintenir son niveau de services tel que la tolérance aux pannes et les conditions pour être remis en service.
  3. Facilité d’utilisation : on évalue la facilité pour un utilisateur à s’emparer de l’application à travers son pouvoir d’attraction, la facilité de compréhension, d’apprentissage et d’utilisation.
  4. Rendement ou efficacité : c’est l’évaluation du rapport entre le service rendu et les efforts ou ressources nécessaires pour le réaliser.
  5. Maintenabilité : on évalue la facilité du logiciel à évoluer et à être modifié.
  6. Portabilité : c’est l’évaluation de la capacité du système à être transféré ou migré.

En résumé, l’architecture doit permettre au logiciel d’être fonctionnel, sûr, facile d’utilisation, de ne pas demander de trop grands efforts ni beaucoup de ressources par rapport à ce que l’on souhaite obtenir, de pouvoir évoluer facilement et d’être porté aisément.

 

Les styles d’architecture logicielle

 

styles d'architectures logicielles

 

Comme en architecture, il existe des styles d’architectures logicielle. Il ne s’agit bien sûr pas de types artistiques de structures mais plutôt de façons de concevoir une architecture en fonction des besoins, des ressources et des contraintes.

Au cours de notre formation professionnelle à l’architecture logicielle de cinq jours, nous abordons les différents styles en profondeur afin de permettre à nos stagiaires de connaître leurs spécificités, leurs avantages, leurs inconvénients et les rendre capables de choisir la meilleure forme d’architecture en fonction du projet.

Faisons un tour d’horizon des grands styles d’architecture logicielle existants.

 

L’architecture fonctionnelle

 

Ici, les fonctionnalités sont divisées en sous-fonctionnalités puis en sous-fonctionnalités et ainsi de suite. Le principe de cette approche est de diviser les modules en sous-modules pour hiérarchiser les composants et assurer une grande stabilité au logiciel.

Lorsque les composants sont organisés en réseaux de façon non hiérarchique, on parle d’architecture distribuée.

 

L’architecture logicielle en couches

 

Lors de la création d’applications, les développeurs utilisent des bibliothèques spécifiques basées sur des bibliothèques plus génériques qui sont elles-mêmes encore plus génériques.

L’architecture logicielle en couches consiste à empiler les composants utilisant une sémantique similaire. Les couches supérieures dépendent des couches inférieures et cela permet une réutilisation des composants optimale.

 

L’architecture centrée sur les données

 

L’architecture centrée sur les données s’organise autour d’un serveur central de données et de clients indépendants les uns des autres qui utilisent les données. Données et traitements sont donc séparés.

Ce style d’architecture permet donc de supprimer, d’ajouter et de modifier des clients facilement mais il implique un serveur de données stable puisque c’est de lui que tout dépend !

 

L’architecture logicielle en flot de données

 

Dans ce style d’architecture, les données transitent par différents composants du logiciel qui les traitent et les transforment de manière à les relier entre eux.

 

Le rôle de l’architecte logiciel

 

L’architecte logiciel conçoit l’architecture des logiciels (jusque là, rien de surprenant). Elle doit également documenter l’architecture en créant et en alimentant la bibliothèque logicielle composée des différents composants qui peuvent être réutilisés. Cette mission est capitale puisque faire une architecture sans la documenter, c’est comme si vous faisiez quelque chose mais que personne d’autre n’était au courant.

De plus, c’est la réutilisation des composants qui permet de réduire les coûts de développement des applications. L’architecte a un rôle de bibliothécaire puisqu’il administre, complète et anime cette bibliothèque.

Faire une architecture sans la documenter, c’est comme faire du mime dans le noir : vous savez ce que vous faites mais personne d’autre n’est au courant.

Il doit également créer les différentes vues qui permettront à tous les acteurs de comprendre et de réaliser le projet. Tous les acteurs n’ont pas besoin des mêmes informations.

Même si une vue de l’ensemble de l’architecture est nécessaire pour l’appréhender, les développeurs, les testeurs ou les décideurs n’auront pas besoin des mêmes données ni du même degré de précision. Il créé donc :

  • des vues logiques : pour comprendre la décomposition du système.
  • des vues d’implémentation : pour comprendre la composition des modules et leurs comportements.
  • des vues de déploiement : pour comprendre la façon dont le logiciel s’intègre aux serveurs, aux machines, etc.

 

L’architecte logiciel, une véritable interface entre plusieurs mondes

 

Premièrement, l’architecte évolue entre théorie et pratique. La construction d’une architecture est un travail d’abstraction et l’architecte doit réaliser des vues plus ou moins schématiques qui permettent aux différentes parties prenantes de l’aborder sous l’angle dont ils ont besoin. Mais il peut également être amené à modifier et débugger le code par lui-même.

De plus, l’architecte mène une mission qui se trouve entre le passé (il doit parfaitement connaître le système dont il a la charge et ses évolutions passées) et le futur (il doit anticiper les défaillances et les évolutions potentielles).

Enfin, la mission de l’architecte logiciel se trouve au croisement des besoins et des attentes de plusieurs acteurs qu’il se doit de prendre en compte :

  • les attentes des dirigeants ou des décideurs : un logiciel d’une qualité maximale à des coûts faibles.
  • celles des développeurs : ils veulent acquérir de nouvelles compétences durant le projet.
  • celles des utilisateurs : ils souhaitent un système complet, pratique et facile à utiliser.

 

L’architecte logiciel, un acteur à la croisée des parties prenantes

 

 

Dans cette optique, la mission de l’architecte logiciel commence généralement par la cartographie de l’existant et des entretiens avec les différentes parties prenantes au projet.

Il conçoit ensuite une architecture répondant aux exigences du projet qui est stable et permettant à l’application d’évoluer facilement.

Un architecte logiciel doit avoir un très bon relationnel et des compétences en gestion de projet. Il est le porteur d’une des tâches les plus importantes dans la création d’un logiciel. Lors de la phase de développement, il est amené à conseiller l’équipe de développeurs, voire à piloter la réalisation.

Au moment de la création d’un projet, il utilise son expertise pour conseiller la meilleure structure mais il doit aussi proposer des évolutions lorsqu’elles sont pertinentes. Pour ce faire, une veille constante est nécessaire et, les technologies évoluant vite, suivre des formations régulièrement est indispensable.

 

Les formations pour devenir architecte logiciel

 

Le plus souvent, l’architecte logiciel est un ingénieur en informatique qui a plusieurs années d’expérience qui lui permettent de connaître parfaitement le système d’information de l’entreprise. Il peut également s’agir d’un expert technique expérimenté.

Une vision globale et profonde du système est nécessaire pour penser l’architecture de celui-ci. L’architecte doit connaître ses buts, ses contraintes et ses différents enjeux.

Pour devenir architecte logiciel, il existe des cursus en universités et en écoles d’ingénieurs spécialisés dans les systèmes de gestion mais, encore une fois, ce n’est qu’avec plusieurs années d’expérience que l’on peut jouer ce rôle.

En termes de revenus, les architectes logiciels ont majoritairement des salaires compris entre 45k et 55k €.

 

Nos formations en architecture logicielle à Paris et à Toulouse

 

Notre organisme de formation propose deux formations à l’architecture logicielle en entreprise ou à distance. Celles-ci ont pour objectif de vous apprendre à concevoir et maintenir un système d’information performant dans la durée, robuste, et qui puisse s’adapter au mieux aux futures utilisations ainsi qu’aux nouvelles technologies !

Réalisées par des experts de l’architecture logicielle qui ont tous plus de 15 ans d’expérience dans le domaine, nos formations s’adressent aussi bien à ceux qui ont une compréhension globale de l’architecture logicielle que ceux qui en ont déjà une maîtrise avancée.

Parce que l’on n’apprend jamais mieux qu’en pratiquant, nous accordons une place très importante aux travaux pratiques avec des exercices et mises en situation qui vous permettront de vous confronter directement à la réalité du terrain.

Épaulés par des formateurs exerçant au quotidien leur métier dans l’industrie, vous serez toujours formés aux toutes dernières pratiques grâce à des cours renouvelés tous les 6 mois au maximum.

Découvrez dès à présent plus en détail nos deux formations en architecture logicielle. N’hésitez pas à consulter les pages dédiées à celles-ci si vous souhaitez en savoir plus sur l’une d’entre elles 😊.

 

Formation Architecture Logicielle

 

Objectif : Connaître les principaux styles architecturaux, évaluer une architecture logicielle et comprendre les enjeux liés aux choix architecturaux

 

Entre environnement de développement, frameworks, plateforme d’intégration, tests, « conteneurisation » et cloud, comment s’y retrouver ?

Les architectes logiciels sont aujourd’hui confrontés à un champ de possibilités technologiques toujours plus large complexifiant leurs décisions.

Ce dilemme du choix, nous vous proposons de mieux l’appréhender au travers de 5 jours de formation s’adressant aux architectes logiciel comme aux développeurs expérimentés.

À l’issue de cette formation, vous serez alors capables de :

  • Comprendre les principaux styles architecturaux
  • Concevoir une architecture logicielle
  • Évaluer ainsi que documenter une architecture 
  • Comprendre les enjeux des services techniques dans les architectures

Et puisque l’enjeu n’est pas de vivre avec son temps mais plutôt d’avoir de l’avance sur lui, nous vous formerons également à l’évaluation des caractéristiques des solutions architecturales de demain ainsi qu’à la compréhension des enjeux des débats actuels sur les choix d’architecture logicielle.

En savoir plus sur notre Formation Architecture Logicielle de 5 jours, en entreprise et à distance

 

Formation SpringBoot & Microservices


Objectif : Utiliser SpringBoot et mettre en oeuvre des microservices pour simplifier vos projets Spring

formation architecture logicielle - architecture logicielle - SpringBoot architecture logicielle

Finies les applications difficiles à maintenir et peu scalables, les architectures microservices viennent révolutionner les architectures applicatives. Grâce à Spring et notamment SpringBoot, le développement des applications se retrouve considérablement simplifié !

Architectes logiciel, développeurs ou chefs de projet technique, découvrez au cours de nos 3 jours de formation comment injecter des dépendances, simplifier vos projets Spring grâce à SpringBoot, appréhender les grands principes des architectures microservices ou encore mettre en œuvre des microservices et les déployer.

Ce sont tout autant de compétences que vous pourrez développer au travers d’une formation comportant pas moins de 75% de travaux pratiques pour pleinement maîtriser ces nouvelles technologies.

Découvrez en détail notre Formation professionnelle à SpringBoot & Microservices

 

Vous avez désormais une idée de ce qu’est l’architecture logicielle, ce qu’elle permet ainsi que comment s’y former.

Si vous êtes intéressés par nos formations ou souhaitez simplement échanger avec notre équipe, n’hésitez pas à nous contacter ! Nous serons ravis de parler architecture logicielle avec vous !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.