Formation aux méthodes agiles : principes de bases et découverte de SAFe et Scrum

L’agilité.

Les méthodes agiles.

SAFe, Scrum, Kanban, XP.

Sprints, trains, stand-ups, backlogs, teams, portfolio, itérations, rétrospective, roadmap...

Ces termes, il y a de grandes chances que vous les ayez déjà entendus, au moins en partie, surtout si vous travaillez dans une entreprise qui créé des produits nécessitant l’élaboration d’un cahier des charges.

Ils sont très utilisés, dans de nombreux secteurs et beaucoup de contextes mais pas toujours de la bonne façon.

Dans cet article, faites connaissances avec les méthodes de gestion de projet agiles, leurs avantages, leurs principes et les cadres de travail qui permettent de les appliquer dans votre entreprise.

Découvrez également un tour d’horizon des nos formations aux méthodes agile à Toulouse et Paris, conçues pour permettre aux équipes d’utiliser l’agilité pour réellement booster leur productivité et pas simplement dire qu’elles sont agiles.

Nos experts en agilité ont imaginé et animent des formations à l’application des méthodes agiles à travers deux frameworks très populaires : Scrum et SAFe.

Le premier s’adresse essentiellement aux petites équipes tandis que le second permet de faire passer les méthodes agiles à l’échelle dans les structures de taille importante.

C’est parti pour un sprint ! 🙂

 

Les méthodes agiles, qu’est-ce que c’est ?

 

L’approche agile part du principe que les priorités du client ne sont pas figées et qu’elles doivent pouvoir évoluer au fil de la création.

Elle place l’intérêt du client au centre de la gestion de projet et de la création du produit. On pourrait même parler de gestion de produit tant c’est lui qui est le centre de l’attention de la méthode agile.

L’objectif de l’agilité est de fournir un produit :

  • aussi tôt que possible.
  • intégrant le plus de valeur possible et les clients et les utilisateurs.

 

Approche agile vs gestion de projet classique

 

La méthode agile est une façon d’aborder la gestion de projet. On parle également d’approche agile, de culture agile, voire de philosophie agile, tant ce courant dépasse la notion de méthode.

Ce que l’on désigne par “méthodes agiles”, ce sont l’ensemble des méthodes de gestion de projet qui relèvent de ce courant de l’agilité.

Les méthodes agiles se distinguent des approches de la gestion de projet classique en”V”.

 

gestion de projet en V

La gestion de projet en V

 

Dans cette approche, la phase de conception succède à la phase de création et de déploiement et les étapes s’enchaînent les unes après les autres.

Cette méthode peut être suffisante pour bien des projets et c’est peut-être celle qui est appliquée dans votre entreprise. Il s’agit d’une approche éprouvée, sens et solide. Cependant, elle comporte plusieurs inconvénients :

  • elle suppose que le client connaît très bien son besoin dès le début et qu’il ne change pas d’avis.
    dans cette approche, le cahier des charges doit être défini précisément dès le début, ce qui laisse très peu de marge pour des changements au cours du projet.
  • Le client et le chef de projet peuvent se faire une représentation différente des fonctionnalités intégrées dans le cahier des charges et de leurs priorités et cela peut amener à des conflits.
  • Cette approche amène à créer des fonctionnalités que l’on découvre inutiles à l’usage parce qu’elles étaient intégrées au cahier des charges dès le début.
  • Au contraire, elle peut empêcher d’explorer des pistes découvertes au cours du projet qui seraient utiles mais qui n’ont pas été spécifiées en amont.

Dans cette approche traditionnelle, votre client est principalement impliqué au début et à la fin du projet. Ce manque d’intégration dans le processus peut amener à :

  • une déception du client et des conflits.
  • un produit fini qui ne correspond pas au besoin
  • un processus rendu laborieux par le manque d’informations essentielles.

 

Au contraire, les méthodes agiles placent le client et son besoin au centre durant l’ensemble du cycle.

Cette implication permet à votre commanditaire d’avoir une bien meilleure visibilité sur la gestion du projet que dans la méthode classique. La méthode agile permet au client d’apporter des éléments nouveaux à la réflexion à toutes les étapes du processus de création et assure le développement d’un produit fonctionnel et répondant aux objectifs (voire mieux !).

Une telle méthode nécessite l’implication de tous les acteurs. Ainsi, une formation professionnelle en agilité a pour but de vous permettre d’évoluer dans un contexte agile et/ou d’y endosser le rôle de leader selon ce qui est attendu de vous.

 

Qu’est-ce qu’une méthode agile ?

 

Utiliser une méthode agile pour la gestion de projet, c’est utiliser une approche :

  • itérative
  • collaborative
  • incrémentale

La méthode agile créé des boucles de rétroaction en “découpant” le projet global en mini-projets ou “sprints”.

Les sprints sont des projets intermédiaires d’une durée courte (de 1 à 4 semaines) et ayant pour objectif l’intégration d’une nouvelle fonctionnalité ou un livrable.

 

sprints en méthode agile

 

Dans ce mode de gestion de projet, vous ne devez pas chercher à créer le projet final d’un coup. L’objectif est de développer en priorité ce qui est le plus important pour le client. Puis on y ajoute par itérations ce qui est nécessaire.

En découpant le projet en livrables productibles rapidement, vous réduisez l’incertitude, le manque de visibilité et les risques d’aboutir à un produit incohérent avec les objectifs.

Il faut donc accepter que les livrables sont des productions imparfaites et incomplètes. Cette gestion de projet nécessite une définition claire des objectifs de chaque sprint et un suivi quotidien de la réalisation.

Grâce aux itérations et au feed-back régulier du client, l’équipe avance dans la création d’un produit qui répond toujours à ses objectifs.

 

La définition des besoins dans la méthode agile

 

définition des besoins dans la méthode agile

 

L’approche agile part du principe qu’il est inutile, sinon contre-productif, de planifier en détails et en totalité la création d’un produit avant d’avoir débuté sa création.

La gestion de projet agile suppose qu’il est impossible de prévoir tous les imprévus qui peuvent transformer cette planification en perte de temps.

Plutôt que de créer la feuille de route précise de tout l’itinéraire, on fixe d’abord un objectif intermédiaire. Lorsqu’on y est arrivé, on évalue la façon dont on y est parvenu et on vérifie que l’on va toujours dans la même direction. Si c’est la cas, on poursuit. Sinon, on fixe une nouvelle destination et on change de route.

Une méthode agile de gestion de projet s’appuie donc sur des objectifs intermédiaires et une flexibilité constante des équipes.

Pour autant, naviguer de manière flexible ne signifie pas avancer à l’aveugle.

Même dans l’approche agile, une définition des besoins du client est nécessaire.

Au début du projet, celui-ci doit lister :

  • la vision qu’il a du produit
  • les fonctionnalités qu’il souhaite
  • les exigences qu’il a

Il doit prioriser ses besoins afin que les enjeux les plus forts soient traités au début et qu’ils soient qualifiés comme objectifs intermédiaires.

 

Le fonctionnement d’une méthode agile

 

Premièrement, on commence par créer une version très minimale du logiciel ou du produit final.

On y intègre ensuite des fonctionnalités au fur et à mesure en fonction des itérations.

On va d’abord concentrer les efforts sur les fonctionnalités essentielles pour le client puis les étoffer et les compléter en fonction des retours réalisés.

Schématiquement, une gestion de projet agile fonctionne selon un modèle :

Conception → Développement → Test → Révision

Le fonctionnement de base d’une méthode agile pour la production d’un produit est le suivant :

  1. L’équipe de développeurs créé une nouvelle fonctionnalité.
  2. Elle l’intègre à l’application web.
  3. Le nouveau code et l’application sont testées par les clients et/ou les utilisateurs.
  4. On relit et on améliore le code.
  5. Le product owner, représentant les intérêts du clients, valide ou invalide le résultat.
  6. Le client fait un feed-back à l’équipe et peut modifier les livrables attendus des sprints suivants.

Avec cette méthode, le client a une vision régulière de l’avancement de la production et peut vérifier que le produit est aligné avec son besoin. Il peut également fournir des informations précieuses à l’équipe leur évitant d’explorer de mauvaises directions.

Au final, la visibilité offerte par l’agilité au client est bénéfique tant à lui qu’à l’équipe de développeurs.

 

Des formations aux méthodes agiles pour booster la productivité des équipespour appliquer l’agilité efficacement dans votre entreprise

 

formation Scrum et méthode agile

Fonctionnement schématique de Scrum

 

Scrum, qu’est-ce que c’est ?

 

Scrum n’est pas une méthode agile, c’est un framework qui permet de l’implémenter dans l’entreprise. Comme l’écrit Andrew Littlefield sur le blog de Trello, vous pouvez voir la méthode agile et Scrum comme un régime végétarien et une recette.

Le régime (l’agilité) est fait de principes et de règles et la recette (Scrum) permet d’appliquer effectivement ce régime.

Sprint, rétrospective, stand-up, backlog, product owner… Le vocabulaire spécifique de Scrum peut renvoyer l’image d’un système de gestion de projet complexe et fastidieux mais il est en fait plutôt simple. D’ailleurs, il y a fort à parier que vous appliquez déjà certains de ces principes dans votre entreprise !

Nos formations Scrum ont pour objectif de vous permettre de diriger au mieux un projet selon les méthodes agiles.

 

Dans quelles entreprises utiliser l’agilité avec Scrum ?

 

L’application de la méthode agile avec Scrum n’est pas réservée aux entreprises de développement de logiciels. Ce framework peut être déployé dans tous les projets de création d’un produit qui nécessite l’établissement d’un cahier des charges.

D’ailleurs, Scrum est originaire d’entreprises comme Fuji, Honda et Toyota. Ces entreprises japonaises avaient des méthodes de travail innovantes dont Jeff Sutherland s’est inspiré pour créé et popularisé Scrum au milieu des années 90.

Ainsi, Scrum est par exemple utilisé dans les agences de marketing et de communication et dans le génie civil.

Si vous avez un client, un cahier des charges, un produit à créer et un bloc-notes, vous pouvez déjà vous lancer dans l’agilité avec Scrum dans votre entreprise !

 

Comment fonctionne l’agilité avec Scrum ?

 

Les buts de Scrum sont :

  • une meilleure organisation des équipes
  • une meilleure qualité
  • un temps de production plus court

L’application de la méthode agile avec Scrum s’organise autour du backlog. Il peut s’agir d’un cahier, d’un bloc-notes, d’un document partagé … C’est dans celui-ci que sont notés :

  • les tâches à réaliser
  • les spécificités du produit
  • les priorités

Le Scrum Product Owner a la charge du backlog. C’est lui qui représente les intérêts du client et qui définit les fonctionnalités à intégrer au produit ainsi que leur ordre de priorité.

La réalisation des tâches s’organise en sprints. Ce sont des intervalles de temps courts (1 à 4 semaines) durant lesquels l’équipe créé les fonctionnalités définies.

À l’issue de chaque sprint, on réalise une rétrospective. Chaque membre de l’équipe fait un retour sur le sprint réalisé afin d’identifier les pistes d’amélioration pour le prochain sprint (nouvelle fonctionnalité, nouvelle priorisation, gain de temps, etc)et éventuellement son objectif.

En utilisant Scrum pour appliquer l’agilité en entreprise, on n’attend toutefois pas la fin d’un sprint pour réaliser un point. Chaque journée commence en effet avec le “daily Scrum” ou “stand-up”. Il s’agit de faire un état des lieux rapides des missions de la journée de chaque membre. Ce point se fait souvent debout pour qu’on aille à l’essentiel.

Enfin, l’équipe est dirigée par le Scrum Master. Son rôle est de manager l’équipe selon les principes agiles. Il doit essentiellement être un guide.

 

Nos formations professionnelles aux méthodes agiles avec Scrum

 

Formations Scrum en entreprises à Toulouse et Paris

 

Vous l’avez compris, démarrer Scrum en entreprise n’est pas difficile.

Toutefois, l’utiliser efficacement pour gagner réellement en productivité n’est pas aussi simple.

Scrum s’organise autour du Product Owner et du Scrum Master.

 

La formation Professionnal Scrum Product Owner

 

Véritable clé de voûte des projets agiles, le Product Owner est l’expert qui définit avec le client la vision, les objectifs et les besoins du projet en collaboration avec l’équipe. C’est également lui qui structure les itérations.

Notre formation de Scrum Product Owner a pour but de vous permettre de maîtriser le rôle de Product Owner dans sa globalité : positionnement, responsabilité, compétences et outils nécessaires.

Durant deux jours, vous apprenez à maîtriser la gestion de projet Scrum. À l’issue de cette formation en agilité, vous passerez la certification de Product Owner.

 

La formation Professional Scrum Master

 

Le rôle du Scrum Master est de manager les équipes selon les méthodes agiles, ce qui n’est pas nécessairement simple. Il doit veiller aux méthodes, aux outils et aux processus utilisés pour que la réalisation des tâches de chaque sprint soit réalisé de façon efficiente.

C’est le coach de l’équipe.

Durant notre formation de Professional Scrum Master, vous apprenez à adopter ce rôle clé de la gestion de projet agile à travers l’intégration des théories de Scrum et de nombreuses mises en situation de manager.

À l’issue de la formation, vous passerez la certification de Scrum Master (98% de réussite).

 

Les formations SAFe pour passer l’agilité à l’échelle

 

formations en agilité avec SAFe

 

L’agilité avec SAFe, c’est quoi ?

 

SAFe (pour “Scaled Agile Framework”) est un framework permettant d’appliquer les méthodes agiles dans les grandes structures. Il s’agit d’un ensemble de méthodes, de principes et d’approches agiles.

Publié en 2011 (très récent, donc), il a été conçu par Dean Leffinfwell, consultant en management et développeur logiciel. Scaled Agile le définit comme :

Une base de connaissances constituée de compétences, pratiques et principes intégrés qui ont fait leurs preuves et permettent d’atteindre un état de Business agility en utilisant Lean, Agile et DevOps.

Les 4 grands objectifs de SAFe sont de permettre à une entreprise :

  • D’augmenter la qualité de sa production ;
  • D’augmenter son rendement ;
  • De stimuler l’engagement des employés ;
  • De livrer plus vite ce qu’elle a promis.

 

SAFe, pour passer l’agilité à l’échelle

 

SAFe a été imaginé à partir de Scrum et des limites que présentent Scrum dans les grandes entreprises. En effet, celui-ci s’adresse essentiellement à des petites équipes. Les grosses structures devraient mettre en place des dizaines d’équipes Scrum pour adopter une méthode agile !

SAFe a été imaginé pour apporter une structure aux équipes agiles de plus de 200 personnes. En effet, sans structure, règne le chaos.

Il garde cependant des aspects de SAFe qui présentent des bénéfices : le backlog, la coordination entre experts et coachs, l’organisation en sprint courts, les rétrospectives, etc;

Dans le framework SAFe, les équipes agiles se coordonnent dans une “organisation” pour travailler ensemble sur la création de produits complexes : l’Agile Release Train (ART).

Imaginez un train composé de wagons que sont les équipes. Les voitures doivent se coordonner pour avancer ensemble dans la même direction.

Lorsqu’on le découvre, SAFe est en apparence un framework d’une grande ampleur et d’une grande complexité. Et il l’est !

Toutefois, il n’est pas nécessaire de connaître tous ses tenants et ses aboutissants pour l’appréhender et l’appliquer efficacement. Il faut essentiellement l’appréhender de la bonne manière pour l’utiliser efficacement et éviter les erreurs classiques !

 

Nos formations SAFe pour appliquer les méthodes agiles dans les grandes entreprises

 

Formation agile à la découverte de SAFe

 

Notre formation à SAFe pour débutants d’un jour vous offre une approche progressive du framework, de ses principes et de ses méthodes. Le but est de vous permettre d’appréhender SAFe par la bonne voie pour en avoir une compréhension globale et maîtriser ses concepts clés.

Au terme de cette formation, vous serez en mesure de passer à l’échelle en évitant les erreurs les plus couramment réalisées dans les entreprises qui se lancent dans SAFe. Vous maîtriserez :

  • les principes de SAFe
  • les contextes dans lesquels il peut et doit être mis en oeuvre
  • les bénéfices à court et long terme
  • les erreurs à éviter

 

SAFe for Teams

 

Notre formation SAFe for Teams d’une durée de deux jours s’adressent aux membres d’équipes évoluant dans un environnement agile et étant amenées à travailler dans Agile Release Train.

L’objectif est de permettre à vos équipes et à leurs membres de travailler selon les méthodes agiles et de maîtriser notamment :

  • la construction du backlog
  • la planification et exécution des itérations
  • l’amélioration de leurs processus de travail
  • l’éxécution des Program Increments
  • la collaboration avec les autres équipes du train.

En outre, cette formation en agilité prépare à la certification de SAFe Practitioner passée à la fin.

 

Formation Leading SAFe

 

Cette formation de 2 jours prépare à la certification de SAFe Agilist.

Le but de vous permettre de maîtriser les mécanismes qui permettent à plusieurs équipes de travailler ensemble dans un ART et de coordonner plusieurs ART pour créer des produits compleces.

À la fin de la formation, les participants savent diriger la définition des objectifs, créer les Agiles Release Trains, soutenir la planification et les rituels de SAFe et gérer le pilotage des PI.

Découvrez ici en détails notre formation SAFe Agilist.


Vous voilà plus éclairé sur les méthodes agiles et nos formations permettant de les appliquer dans votre entreprise ! 🙂

Si vous envie d’échanger plus en détails sur ces sujets extrêmement vastes avec l’un de nos experts, n’hésitez pas à nous contacter ici.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

7 conseils pour réussir une formation à distance

7 conseils pour réussir une formation à distance

Grâce aux technologies actuelles et à cause du contexte sanitaire, la formation à distance est une option pour laquelle de plus en plus d’entreprises décident d’opter pour permettre à leurs équipe de monter en compétences. Les organismes de formation, certains plus...